Nous y sommes!

  • Mimiflo

Six mois. C'est le temps que cela m'aura pris pour écrire une nouvelle page sur mon blog. C'est aussi le temps qu'il nous aura fallu pour écrire une nouvelle page de notre vie.

Dans le dernier post, nous étions au mois de février et nous devions partir dans quelques jours pour valider nos confirmations de résidence permanente. Et bien nous sommes arrivés le 19 février à l'aéroport de Montréal tous les cinq ainsi que nos nombreeeeuses valises. Après un long voyage ( debout à 5H du matin direction l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle très loin de chez nous, 3h d'avance et d'attente avec les enfants et 8H de voyage) nous arrivons enfin au bureau de l'immigration de l'aéroport de Montréal. Et là nous nous apercevons, une fois devant l'agent du bureau d'immigration que nous avons laissé à Paris le fameux certificat de résidence permanente!! Oui oui, le fameux papier que nous sommes venu valider avant sa date d'expiration le 18mars. Ce fameux bout de papier que nous avons attendu, dont nous avons rêver, pour lequel nous avons tant sacrifié temps, argent, espoir, oui oui, nous l'avons oublier dans le stress et la cohue du voyage. Mais heureusement dans la vie il y a toujours une solution. Merci les services canadien et merci à l'agent vraiment gentil, compréhensif et patient qui nous a reçu. Nos visa ont été réimprimé et nous avons pu entrer au Canada avec nos statuts validés!!!! Avec le recul on en rit encore, mais je peux vous dire que devant l'agent on avait les larmes aux yeux. Enfin... tout est bien qui fini bien. Et puis cela nous fait des anecdotes. Nous avons passé 3 semaines chez nos amis, dans les basses Laurentides. Nous avons profité de notre séjour pour chercher un appartement et du travail, du moins pour Alex. Cela a été fructueux car il a passé des entrevues et trouvé un emploi qui débutait dès son retour au mois de juin.

Après notre séjour au mois de février nous sommes revenus en France afin de régler nos dernières affaires : travail, appartement, trier, emballer, jeter, vendre ou donner les meubles et électroménagers. Ce fut trois mois très éprouvant émotionnellement. Tout d'abord la vente de notre appartement qui à été annulé car refus de prêt pour nos acheteurs. La nouvelle est tombée durant notre séjour au Canada, et cela nous à mis un coup au moral. Donc on a du reprendre les visites encore et encore. Et puis il a fallu déménager et vider l'appartement car le temps de quitter définitivement la France est finalement vite arrivé. La période la plus difficile. Il a fallu se séparer de beaucoup de choses car comme je vous l'avais écrit nous avions décidé de ne pas faire transporter nos affaires par bateau. Nous sommes donc arrivés avec nos valises et surtout beaucoup d'excédants. Cela n'a pas été simple de choisir ce qu'il fallait absolument garder et emmener et ce qu'il fallait garder mais qu'on ne pouvait pas emmener (des tonnes de photos et des cadeaux de mariages, naissances, souvenirs...) Il a fallut caser tous ça chez la famille. douze ans de vie à trier, je peux vous dire que c'est dur, surtout quand on est très attaché sentimentalement aux petites choses comme moi. Ensuite avant le départ nous avons eu un énorme stresse. Les cartes de résidence permanente. Comme nous ne sommes restés que deux semaines au Canada en février, nous n'avions pas eu le temps de recevoir nos cartes définitives qui nous permettent de sortir et entrer au canada en tant que résident. Il faut compter 90 jours. Nous avions donc donné l'adresse de nos amis afin qu'ils les réceptionnent et nous les expédient en France. Seulement, il n'ont reçu que 3 cartes sur 5, avant notre retour. Il a fallu donc avant le départ qu'Alex aille demander un titre de voyage en urgence avant de partir, pour lui et pour notre dernière fille. Le titre est arrivé 48H avant le départ! Je peux vous dire qu'on a passé quelques nuits d'insomnies.

Pour des raisons professionnelles et économiques nous sommes revenus au Canada séparément. Alex est arrivés avec nos deux grandes le 14 juin, car il avait trouvé un emploi et il devait commencé fin juin. Moi j'étais en poste en France et mon contrat se terminant le 5 juillet je ne pouvais pas démissionner avant. Je suis donc arrivée quelques semaines après avec Maëva, notre dernière. Les deux départs ont été éprouvant émotionnellement, pour nous et pour la famille, beaucoup de larmes ont été versées à l'aéroport. Pour notre fille aînée (8 ans) cela à été très dur de se séparer des proches, d'autant plus que maman n'était pas là pendant 3 semaines. Je suis arrivée le 6 juillet, heureuse de retrouver mes filles et mon mari et démarrer enfin notre nouvelle vie.

L'installation c'est bien passé, nous y sommes encore d'ailleurs, nous avions trouver un appartement depuis Paris, que notre ami qui vie ici a pu visité. Les proprios ont accepté de nous louer bien que nous n'avions pas d'historique de crédit au Québec. Il a fallut quand même payer deux loyers d'avance. A leur arrivée Alex et les filles ont passés trois semaines chez nos amis (que nous ne remercierons jamais assez d'ailleurs) car les baux locatif commencent généralement le 1er juillet ici. et nous avons tous emménager dans notre nouveau chez nous dès mon arrivée. J'écrirais bientôt une autre page qui sera consacrer à notre installation.

Voilà.... après de nombreuses péripéties nous y sommes enfin arrivés. J'ai encore beaucoup de mal à y croire même après plusieurs semaines ici, mais ça y est nous sommes bien des résidents permanent canadien.

Première page d'une nouvelle aventure!!!

La suite arrive...

Nous y sommes!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Mario Pitt 23/09/2016 06:16

bonne chance pour la suite. En espérant que vous vous sentez chez vous dans mon beau Québec :D

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog